search

Accueil > L’enseignement > Histoire - géographie - éducation civique > Rencontre avec Benjamin Orenstein, déporté juif

Rencontre avec Benjamin Orenstein, déporté juif

mardi 21 mai 2019, par S. Joly

Dans le cadre de leur cours d’Histoire, les 4 classes de 3e ont eu la chance de pouvoir écouter le témoignage de Benjamin Orenstein, déporté juif. Pendant 2 heures, Benjamin Orenstein est revenu sur son enfance et son adolescence meurtrie par la violence de la guerre.

Ce lundi 11 mars 2019, en salle polyvalente, Benjamin Orenstein, 93 ans, venu de Lyon, a raconté sa déportation aux élèves de 3e.

Benjamin Orenstein a commencé par parler de son village, Annopol, dans le sud-ouest de la Pologne. Puis il a rappelé la mémoire de ses parents, sa sœur, ses trois frères mais aussi de sa belle-sœur et de sa fille, tous assassinés ou exterminés par les Nazis.

A 15 ans, il prend la place de son père interné dans un camp de travail où il parvient à s’échapper.

Benjamin et ses trois frères sont ensuite déportés à Rachow en octobre 1942, puis il est envoyé avec un seul de ses frères à Budzyn.
" Si j’avais été seul dans ces camps, je n’aurais pas survécu. Quand on me torturait, mes frères me soignaient, ils me protégeaient. J’ai vu des dizaines de personnes exécutées, y compris des membres de la famille de ma mère. "

Benjamin est ensuite déporté à Auschwitz-Birkenau : à son arrivée, il est tatoué et devient le matricule B4416, Benjamin perd son identité et devient un numéro à apprendre par coeur en allemand sous peine de se faire battre par les Kapos ou les SS.

Quelques jours plus tard, il est transféré au camp de Fürstengrube où il travaille dans des mines de charbon.

En janvier 1945, les SS évacuent le camp, les déportés doivent quitter le camp à pied par le froid et la neige : Benjamin participe à la "marche de la mort" jusqu’au camp de Dora.

En avril 1945, Benjamin est libéré par l’armée américaine.
Il est alors le seul survivant de sa famille.

Aujourd’hui, chaque année, Benjamin Orenstein témoigne encore 50 fois pour perpétuer cette mémoire et pour ne pas oublier.

Un échange nourri avec les élèves a clôturé la rencontre.

Un grand merci à Benjamin Orenstein pour son témoignage, à Mme Moulin de l’avoir si gentiment accompagné, à Sébastien Joly professeur d’histoire et à Claudie Roger, AESH, d’avoir organisé cette rencontre et aux élèves pour leur intérêt et leurs questions.

Pour revoir le reportage de France 3 :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/montchanin-rescape-auschwitz-rencontre-collegiens-1637106.html

Voici quelques photos souvenirs de la rencontre avec les élèves :

Portfolio